Chasse au trésor – Dimanche 14 avril 2019

Chasse au trésor – Dimanche 14 avril 2019

Troisième édition de la traditionnelle chasse au trésor et au programme météo de cette journée, froid de canard, ciel nuageux, tout cela étant bien confirmé pour le départ prévu à 10.00 de Saint Ghislain. Nous quittions donc Waterloo vers 8.45’, les toits des maisons et des voitures étant à cet instant couverts d’une belle couche de givre ! Heureusement, les organisateurs avaient prévu le point de départ dans une pompe à essence où café chaud et viennoiseries nous permettaient de bien nous préparer pour cette longue journée.

Briefing à 10.00’, nous sommes une vingtaine de motos et une trentaine de participants… Quelques amis du Chapter ne pourront pas participer à la balade puisqu’ils seront aux examens Roadcaps organisés le même jour mais ils nous rejoindront en fin de journée pour partager le repas de clôture.

Une fois les explications données, les enveloppes sont distribuées aux participants et surprise, le premier indice doit être trouvé sur place…  Heureusement, la question est claire et chacun fera rapidement le bon choix d’enveloppe… Allez, c’est parti… Découverte de la carte représentant l’endroit où nous devons trouver l’indice suivant, … Ce n’est pas très loin, je vois à peu près où cela se trouve et sans hésiter nous partons à la recherche du trésor… Alors bien sûr ce n’est pas une épreuve de vitesse, ce n’est pas une course mais comme à chaque fois, on a envie d’être les meilleurs et donc on ne traine pas… Je mène un groupe de 3 motos et nous sommes le deuxième groupe à prendre la route, derrière Despé, Ricko et Pascal… Au deuxième rondpoint, ils partent dans une autre direction et nous voilà seuls pour rejoindre l’endroit où se trouve le deuxième indice… Nous nous arrêtons pour consulter la carte et un autre groupe nous rejoint, c’est la bande des « sans cheveux » ; ils hésitent aussi et ils attendent. J’ai envie d’arriver le premier et nous repartons rapidement ; ils ne nous suivent pas et finalement, après avoir parcouru une petite route encrassée, après avoir franchi un passage à niveau totalement isolé et à la sortie d’un petit pont de béton, nous arrivons à l’endroit où se trouve normalement le deuxième indice, sauf erreur bien sûr… On descend des motos, et on lit la phrase mystérieuse… Il faut trouver un cœur avec une indication… Les murs du pont sont couverts de tags et il y a un cœur marqué d’un « 666 » … Yes c’est bien ça ! Sans tarder on ouvre donc l’enveloppe marquée des 666 et on découvre le point suivant. Antonio connaît bien ; c’est près de Bernissart, on se dépêche de remonter à moto mais au moment de repartir un énorme groupe de motos nous a rejoint ; nous devons repartir par là où nous sommes arrivés et la petite route est partiellement bloquée par les motos ; je pousse un peu pour qu’ils dégagent… Et oui, comme je l’ai dit, j’ai envie d’arriver le premier 😊…

Il y a une vingtaine de kilomètres à parcourir… Autoroute ou pas ? On opte pour la première option qui sera sans doute la plus rapide… Arrivés dans la zone de recherche, on passe un moment en France, on hésite un peu, et finalement je m’engage dans une ruelle qui se transforme petit à petit en un chemin pavé de moins en moins roulant… Je suis certain d’être sur la bonne route, je sais pour l’avoir fait les années précédentes comment les organisateurs travaillent et je reconnais leur « patte » … Une Harley bien menée ça passe (presque) partout et effectivement, nous arrivons au point où nous devons trouver l’indice ; les organisateurs sont sur place, on est donc au bon endroit et nous sommes encore les premiers…

Il y a un petit bistrot, « La Roselière » où nous aurions pu boire un coup mais il est fermé… Tant mieux, on ne va perdre de temps et on recherche l’indice suivant… tout le monde marche ou plutôt tourne en rond… Il nous faudra bien dix minutes pour trouver l’indice mais nous restons toujours seuls à être arrivés ; ce n’est qu’au moment où nous repartons que Doudou, Dadito et Samcro arrivent sur place.… Nous sommes aux abords des étangs de Chabeau Latour, joli petit coin de campagne, et Mich qui est avec nous connaît parfaitement l’endroit où nous devons aller pour l’indice suivant. Nous partons rapidement en le suivant. Nous allons à Mortagne du Nord, au confluent de l’Escaut et de la Scarpe où nous devons trouver le prochain indice. Nous croisons des canards et des oies qui se reposent au bord de la petite route, attention de ne pas les embrocher…

Nous arrivons à nouveau les premiers au point suivant. Nous cherchons l’indice… Les infos sont un peu moins claires et on tourne en rond. Finalement je repère le losange jaune marqué sur une enveloppe et je l’associe à la forme de la base de béton de la proue du bateau qui est le point de départ de la recherche…

Allez hop, entretemps le groupe suivant est arrivé et nous partons sans tarder. Direction Saint Amand les Eaux, je reconnais les lieux puisque nous y avons fait une balade Télévie avec Chlours il y a quelques années ; le soleil est maintenant bien présent, il fait encore un peu frais mais c’est agréable quand même… On ne tarde pas, ça roule bien, les infos sont assez claires et nous arrivons sans soucis au point suivant où nous retrouvons à nouveau les organisateurs. Il nous faut à peine deux minutes pour trouver l’indice « 319 » ; nous ouvrons l’enveloppe correspondante, remontons en selle et voilà qu’arrivent Despé, Ricko et Pascal… Tiens donc, l’ordre a changé, ce ne sont plus les « sans cheveux », ce n’est plus Dadito et son groupe… Qu’à cela ne tienne, on repart sans attendre pour le point suivant. Ce sera comme cela pour tous les indices suivants ; nous arriverons chaque fois les premiers, suivis au moment de notre départ, par Despé et son groupe. Chaque fois ?… Pas vraiment puisqu’arrivés au cimetière militaire d’Hautrage, dernier indice à trouver, les « sans cheveux » sont déjà sur place… Et alors les gars, comment est-ce possible ? Vous avez court-circuité le parcours ? Vous avez loupé des indices ? Despé arrive également… Nous nous mettons à la recherche de l’indice… Pas simple, surtout que Nanou l’a caché pour plaisanter … Elle vient me voir et me montre une petite croix de couleur beige avec une annotation et un dessin de coquelicot. C’est bon, on l’a ! Toutes les motos repartent ensemble mais pas dans la même direction… En effet, la carte qui renseigne le point d’arrivée comporte plusieurs croix de couleurs différentes… Pour ma part, je sais – sans l’avoir dit aux autres – que le point final est le restaurant « Harley-Street » à Tertre ; je repère la croix rouge de la carte puisqu’il y a un coquelicot sur la croix trouvée au cimetière mais cela ne mène pas au Harley Street… Et donc après quelques hésitations, je rejoins directement le point final où les organisateurs nous accueillent ; nous sommes bien les premiers, mais il faut encore trouver le trésor ! Dernière enveloppe, papier parchemin, cachetée de cire et poinçonnée d’une rose des vents… Tout à fait dans le thème, merci Lili ! Nous découvrons donc un plan ; nous allons devoir marcher et trouver trois chiffres discrètement dissimulés dans les rues de Tertre et qui représentent la combinaison du cadenas qui ferme le coffre-fort. Dernière épreuve donc qui nous mène dans une petite prairie bordée d’arbres ; sous le couvert du feuillage de l’un d’entre eux, nous découvrons finalement un joli petit coffre de bois, fermé d’un cadenas et entouré de quelques petits crânes… ça y est, on est arrivé au bout de la chasse au trésor. Il ne reste plus qu’à tester la combinaison pour ouvrir le cadenas. Après quelques hésitations, j’ouvre enfin le coffre qui déborde de pièces d’or, de lingots, d’objets de grande valeur gustative puisqu’il s’agit de friandises en chocolat, de sucettes et de petits œufs de Pâques…

Les autres groupes arrivent peu à peu et se lancent dans le dernier parcours… Tout le monde rejoindra le point final et trouvera le trésor tant convoité.

Entretemps, nous prenons un verre tandis que notre hôte prépare le repas qui nous a été réservé.

Au menu, barbecue de saucisses et brochettes, accompagné d’un buffet de crudités et pommes de terre en papillote… Il ne fait pas chaud mais la terrasse à l’arrière du restaurant a été magnifiquement bien aménagée ; des palettes font office de bancs et des chaises ont été placées autour de trois fûts qui sont utilisés comme braseros ; Ils ont été allumés quelques peu à l’avance et dégagent maintenant une douce chaleur qui rend cette terrasse particulièrement confortable. Tout le monde s’y rassemble donc, au fur et à mesure du retour des participants. Choupette arrive ensuite, nous montrant avec fierté son nouveau brevet de Roadcap obtenu dans l’après-midi ; ensuite Benoît et Dino et Dan et Alain nous rejoignent comme prévu pour partager les derniers moments de cette belle journée.

Le final de la chasse au trésor est parfait, la journée s’est déroulée dans une ambiance détendue, il n’y a eu aucun incident et tout le monde s’est bien amusé. Merci aux organisateurs Jax, Lili, Fred et Nathalie, merci pour leur créativité et pour leur bienveillance et vivement l’édition 2020.

Vive l’amitié et la fraternité, et encore plus quand c’est Harley-Davidson 😊  

Michel « The Historian » – Avril 2019


Michel Hannaert – Mons Chapter Hainaut Belgium – Historian – 00.32(0)473.76.60.59 – historian.officer@monschapter.be

Related posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sign up for updates

NEWSLETTER

ADDRESS

Rue de la Poire d’Or 23

7033 Mons

PHONE

+32 65 39 48 20

EMAIL US

webmaster@monschapter.be

FOLLOW US

Copyright © 2019 Bikers Club. All Rights Reserved.

X
To top