Balade de la police boraine – Dimanche 1er septembre 2019

Balade de la police boraine – Dimanche 1er septembre 2019

Question : « Aimerais-tu te balader en file indienne avec 1.300 motos pendant environ 5 heures pour parcourir moins de 200 km ? »

Réponse : « T’es malade !?!, jamais de la vie ! »

 « Et ben, t’as tout faux bonhomme ! Réfléchis un peu… Si pas moins de 1.500 motards s’inscrivent à cette balade, c’est parce qu’elle est terrible, gros malin ! »

 Et donc, ceux qui ne l’ont jamais faite pensent sans doute que c’est dangereux et pas très excitant ; je dois avouer que c’était mon cas jusqu’à hier matin. Erreur, dès mon arrivée à proximité de la concession, je compris que cette balade avait quelque chose de particulier… Bien évidemment, il y a des motos arrêtées en file indienne depuis la bretelle venant de la N51 et il faut faire la queue pour s’inscrire. Il faut ensuite se faufiler parmi les centaines de motos déjà arrivées pour tenter de trouver une place de parking… Les organisateurs ont prévu le coup, les parkings autour et aux alentours de la concession sont tous mis à la disposition des participants, ainsi que celui du Decathlon ; il y a donc de la place en suffisance, il suffit d’être patient.

On arrive à l’entrée du parking, on paie sa quote-part et on signe un document présenté par une équipe souriante et efficace, il y a des policiers dont certains visages nous sont bien connus et il y a aussi d’autres bénévoles ; tous s’affairent pour que cela se passe pour le mieux et sans perdre de temps.

Le petit déjeuner est servi à l’étage par une autre équipe de bénévoles, la salle est pleine à craquer mais l’ambiance est décontractée… Petit bémol, il n’y a que deux toilettes et la file d’attente est impressionnante… Courage les filles ! Pour ma part, je me soulagerai comme des centaines d’autres bikers à l’extérieur en arrosant la pelouse. Départ prévu à 10 heures mais il y a beaucoup de monde et donc on prend un peu de retard ; pas très grave, c’est dimanche, il fait bon et on a le temps. Briefing des roadcaps sous la direction de Bertrand et formation de l’immense colonne ; il est près de 10.45’ quand on prend la route.

Et c’est parti pour une promenade qui doit nous mener à Tournai pour un arrêt déjeuner qui est prévu à partir de 12.00’. Alors, comme pour les autres « méga randonnées », on s’attend à emprunter des artères plutôt larges et rapides permettant de faire passer tout ce beau monde sans difficultés… Et bien pas du tout ! Nous voilà bien vite sur des jolies routes traversant des petites agglomérations mais mieux encore, on se retrouve ensuite sur des chemins de campagne, qui pour certains sont à peine carrossables et où les dépassements des roadcaps qui doivent remonter la colonne sont parfois un peu délicats. Pas de soucis, tout se passe pour le mieux et sans incidents. Bravo aux organisateurs qui ont choisi la diversité plutôt que la facilité. Nous avons traversé des paysages bucoliques, découvert des magnifiques propriétés et visité la région des collines si riche en jolies routes sinueuses. Alors, on m’avait dit qu’il fallait se méfier des petits nerveux aux commandes de leurs puissantes japonaises mais aussi des autres motards du dimanche qui ignorent tout des règles de conduite en colonne…

Apparemment ces bikers sont restés chez eux car je n’ai rien vu de dangereux et je n’ai entendu aucune remarque concernant des situations dangereuses qui se seraient produites. L’arrivée à Tournai, après une petite centaine de kilomètres aurait pu être problématique tant le groupe était important ; là encore les organisateurs ont bien fait les choses puisqu’un parking « privé » nous a été attribué par l‘administration communale. Nous entrons donc dans la cour intérieure de l’hôtel de ville et dans les allées du square Bonduelle, un petit parc joliment aménagé, pour y garer les 1.300 motos… Nous sommes à quelques centaines de mètres de la cathédrale Notre Dame et du beffroi et donc de la grand Place. Bien joué, il est près de 13.00’ et le groupe n’a pas trop de mal à trouver de quoi se désaltérer et se restaurer aux alentours, d’autant que la plupart des établissements ont été avertis de notre passage et se sont organisés en conséquence. Départ annoncé vers 14.30’ mais là aussi on prend un peu de retard… Les bikers sont à peu près tous équipés et déjà installés sur leur bécane pour pendre la route du retour, mais on attend … Mais que fait la police ?!? On attend de longues minutes avant que n’arrivent les premiers d’entre eux, suivis quelques minutes plus tard de Bertrand qui comme ses collègues se fait gentiment haranguer par les motards devenus impatients de reprendre la route. Tout cela se passe dans la bonne humeur et il est près de 15.30’ lorsque la colonne se reforme dans les rues de la ville. Direction Péronnes, et petit passage le long de l’eau à proximité du yachting club d’Antoing, … la diversité du parcours semble réellement avoir été le mot d’ordre des organisateurs. Le parcours du retour fût sans doute un peu raccourci puisqu’au final nous n’avons parcouru qu’environ 160 des 200 kms annoncés initialement. Qu’à cela ne tienne, à priori tous les participants semblaient enchantés de la balade et l’accueil au retour à la concession fût la cerise sur le gâteau … Des tables étaient dressées à l’extérieur et des bénévoles s’activaient derrière les pompes à bière pour servir la foule des bikers assoiffés par la chaleur de l’après-midi. Bertrand dégustait la petite grisette qu’il s’était promise le matin… Il était sans doute à cet instant beaucoup plus détendu que lorsque je le vis avant le départ, au moment du briefing.

Mission accomplie avec succès, la balade a été magnifiquement bien préparée et s’est superbement bien déroulée ; tout le monde a certainement beaucoup apprécié l’ambiance de fraternité et la sympathie qui a régné entre les différentes familles de motards et les conditions météo ont été tout à fait exceptionnelles.

Merci aux organisateurs, à la police Boraine et à Bertrand Caroy, aux roadcaptains et à tous les bénévoles qui nous ont permis de passer une excellente journée.

« Alors bonhomme, l’année prochaine tu seras avec nous ? … »

« Oui, sans aucun doute, … Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis 😊 ! »  

Michel « The Historian » – septembre 2019


Michel Hannaert – Mons Chapter Hainaut Belgium – Historian – 00.32(0)473.76.60.59 – historian.officer@monschapter.be

Related posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sign up for updates

NEWSLETTER

ADDRESS

Rue de la Poire d’Or 23

7033 Mons

PHONE

+32 65 39 48 20

EMAIL US

webmaster@monschapter.be

FOLLOW US

Copyright © 2019 Bikers Club. All Rights Reserved.

X
To top