500 Miles La Rochelle – Samedi 21 et dimanche 22 septembre 2019

500 Miles La Rochelle – Samedi 21 et dimanche 22 septembre 2019

Pour terminer l’été en beauté, le Chapter de La Rochelle organisait cette année la première édition des 500 Miles Atlantic Coast Riders France. Il est bien connu que le Mons Chapter compte parmi ses nombreux membres quelques aventuriers très friands de ce genre d’épreuve… Il était donc normal de les compter, ainsi que quelques-uns de leurs amis les plus proches, parmi les 150 participants inscrits à cette grande première.

Le département de la Charente-Maritime est reconnu pour sa beauté, pour la diversité de ses paysages et pour son patrimoine historique ; sa préfecture La Rochelle n’est qu’à 850 km de Mons et la météo de septembre a été tout à fait estivale… Que demander de plus ? Un joli petit voyage de fin de saison, de délicieux fruits de mer, une virée Harley-Davidson entre potes, et cerise sur le gâteau, un rallye de 500 miles… Tout ce qu’on aime !

Et c’est parti, … Les premiers se sont inscrits au printemps, les autres un peu plus tardivement ; Ales et Laetitia sont partis en famille dans la région pour leurs vacances et ils ont pris le temps de visiter la concession de La Rochelle en juillet pour avoir un max d’infos pour bien préparer notre voyage. Le choix de la plus grande partie du groupe se porte vers un séjour au camp de vacances « Le domaine des Charmilles », proche du départ du rallye et aussi le lieu de l’organisation du repas proposé aux participants le vendredi soir précédant le départ. Ce groupe, constitué en grosse majorité des « Los Amigos », décidera de prendre la route le jeudi matin et de rallier La Rochelle le jour même par autoroute. Objectif, pouvoir profiter un maximum des infrastructures du camp et se reposer un peu sur place le vendredi. Tif et Moi, accompagnés de nos épouses, décidons de partir également le jeudi matin mais par les routes de campagnes, de visiter un peu la France profonde qui est si belle et de faire une halte à Saumur le jeudi soir.

Le troisième groupe partira le vendredi matin pour faire également la route en une traite par autoroute. Tous se retrouveront le samedi matin à Fouras, au fort Vauban, pour l’inscription et le départ du rallye, programmé initialement à 12.00’. Fouras, … ? Cela vous dit sans doute quelque chose ? Père Fouras, … Fort Boyard, … Et oui nous sommes en face du célèbre fort, situé à quelques 3 km de la côte, planté sur un banc de sable entre l’île d’Aix, l’île de Ré et l’île d’Oléron.

Les groupes 1 et 2 se retrouvent – après quelques hésitations – le vendredi après-midi à La Fumée, pour déguster les premières huîtres du weekend dans une guinguette très typique située en bordure de plage. Plaisir de se retrouver et d’échanger quelques anecdotes du voyage, … crevaison de Loulou au moment du départ de Mons, problème de sélecteur de vitesse pour Ales qui roule avec l’ancienne moto d’Éric, la sienne ayant des problèmes de charge de batterie … Il fait très chaud et les Los ont prévu de passer l’après-midi à la plage et de se baigner dans l’Atlantique… Nous partons de notre côté vers la concession HD de La Rochelle mais je m’emmêle les pinceaux dans la programmation de mon GPS et, au lieu d’aller à l’endroit souhaité, on se retrouve en ville, en direction de notre hôtel situé à proximité du centre historique… Problèmes de sens interdits, de routes piétonnières, et au terme de beaucoup d’hésitations nous arrivons enfin à l’hôtel Central Park.  

Il fait très chaud, nous sommes décomposés d’avoir tourné en rond plus d’1/2 heure dans les ruelles de la vielle ville et l’air conditionné de l’entrée de l’hôtel est très apprécié… Accueil sympathique et souriant d’une charmante hôtesse et nous prenons possession de nos chambres, … L’hôtel est assez « classe » et les chambres sont confortables et bien aménagées. Nous souhaitons encore nous rendre à la concession HD où nous avions programmé un rendez-vous avec les Los et nous ne nous attardons donc pas trop à l’hôtel. Au moment de reprendre nos motos, nous rencontrons un couple de bikers se déplaçant en trike HD et qui sont victimes d’un incident juste devant l’hôtel… La dame s’est étalée en descendant de l’engin, heurtant de la tête la base du tronc d’un gros platane… Elle avait encore son casque mais elle a fait un petit malaise et est assise sur le sol… Nous nous approchons pour l’aider et elle se plaint de vertige et a du mal à respirer. Béa prend les choses en main, elle allonge la dame et lui relève les jambes… « Respirer calmement, détendez-vous, on s’occupe de vous » lui dit-elle pour la rassurer. Elle lui rafraîchit la nuque avec de l’eau mais les choses semblent empirer et nous décidons d’appeler du secours. Nous restons auprès de la dame qui a entretemps été déplacée à l’ombre mais qui a perdu quelques instants connaissance …  Nous restons sur place jusqu’à l’arrivée des secours pour que Béa puisse leur fait un état des lieux de la situation. Un petit quart d’heure plus tard, un véhicule d’intervention arrive sur les lieux, Béa explique aux urgentistes ce qui s’est passé et nous reprenons enfin la route vers la concession HD. Nous y arrivons après une vingtaine de minutes de route mais les Los sont déjà repartis. Nous sommes accueillis chaleureusement par des membres féminins du Chapter de La Rochelle ; elles ont déjà rencontré nos amis du MCHB plus tôt dans l’après-midi et sont agréablement surprises d’en revoir encore d’autres … Elles nous invitent d’emblée à prendre un café au bar de l’étage, joliment et confortablement aménagé. Nous acceptons l’invitation, et tandis que Lizzi et Béa découvrent les fringues de la boutique, Tif et moi rencontrons des membres du Chapter de Nantes qui viennent nous rejoindre à l’étage. Nous passons un bon moment sur place mais nous pensons déjà au déroulement de la soirée. Nous appelons les Los pour organiser le repas du soir et apprenons que Cody et Choupette, qui sont arrivés en milieu d’après-midi avec Fabrice et Dadito, et qui logent à une cinquantaine de kilomètres du centre-ville, ne viendront pas nous rejoindre pour fêter les retrouvailles à La Rochelle et accessoirement pour fêter mes 60 ans… Et oui, demain c’est mon anniversaire.

Comme convenu, notre groupe se réunit à La Rochelle ; nous passons une agréable soirée sur le vieux port et nous partageons un agréable repas sur la terrasse couverte d’un petit restaurant. Il y a beaucoup de monde autour de nous, nous sommes parfois un peu bruyants mais le gens sont sympas et rient parfois avec nous de nos plaisanteries. La soirée s’achève par une délicieuse glace que nous dégustons tout en marchant le long du bassin du vieux port et que nous avons achetée dans une ruelle voisine, chez celui qui est sans doute le meilleur glacier de la ville vu la foule qui faisait la file devant son impressionnant choix de glaces et sorbets.

Il faut dormir un maximum, demain ce sont les 500 miles et il convient d’être en forme ; les Los rentrent à Fouras et nous restons à La Rochelle pour une nuit de repos bien méritée ; en effet, nous avons pas mal roulé à moto aujourd’hui et par une chaleur plutôt estivale. Demain matin, petit déjeuneur à 8.00’ et départ pour Fouras à 9.00’…

Samedi matin, motos chargées avec l’équipement spécifique aux 500 miles, bisous aux épouses qui restent sur place et nous voilà partis vers le point d’enregistrement où nous devons retrouver les autres membres du groupe, Choupette et Cody ainsi que Fabrice et Dadito. Il y a déjà pas mal de monde au parking et la file pour l’enregistrement est assez longue. Nous y prenons notre place et nous y retrouvons la plupart des habitués de ce type d’épreuve, … Les suisses, les italiens, les allemands, les hollandais mais aussi nos frères du Brussel Chapter. Il y a 150 participants inscrits et cela prend du temps, à tel point que lorsque nous terminons notre inscription, c’est déjà l’instant du briefing… J’ai juste le temps de fixer mon dérouleur et je cours chercher le premier roadbook… Il est à peine installé que nous prenons le départ par petits groupes d’une dizaine de motos ; Fabrice est devant moi avec Cody et Dadito et nous attrapons au passage David et Pascal pour former le groupe de départ. C’est à cet instant que je me rends compte que mon roadbook n’est pas correctement fixé et que la page reste figée ; la fixation du haut de page est mauvaise et la roulette d’entrainement du dérouleur n’entraine pas la feuille de papier… Zut, David a rencontré exactement le même problème et j’informe donc Fabrice que nous allons faire le premier parcours avec lui, en le suivant simplement , tout du moins nous allons essayer, connaissant son rythme habituel, il n’est pas certain que nous y arriverons…

Les premiers kilomètres nous mènent vers l’île d’Oléron, le tracé n’est pas vraiment difficile mais il y a parfois des petites routes étroites et sinueuses et en relativement mauvais état… Les Los qui roulent à couteaux tirés nous ont rejoint et nous roulons ensemble pour arriver au premier point de contrôle surprise ; nous pointons sans tarder et repartons sans les attendre. Nous faisons ainsi le tour de l’île en passant par son point le plus septentrional et longeons le phare de Chassiron pour repasser tout au sud sur le magnifique viaduc d‘Oléron qui donne une très belle vue sur la réserve naturelle de Moêze-Oléron. La suite du parcours nous emmène vers Royan via la D25, magnifique route vallonée et sinueuse où nous nous amusons … Le rythme s’accélère mais la météo se dégrade un peu… Nous traversons deux petites averses avant d’arriver à l’entrée de Royan… Quelques hésitations mais finalement nous arrivons au premier point de contrôle officiel. Nous sommes un peu avant l’heure d’ouverture mais pas de soucis. Nous prenons le temps de boire un coup et David et moi avons le temps de fixer correctement notre roadbook. J’informe Fabrice que nous allons rester dans son groupe mais que si le rythme devenait trop élevé, je resterais avec David pour rouler avec lui jusqu’au terme du rallye. Nous repartons, direction les vignes du Bordelais et plus précisément les côtes de Blaye ; d’abord la D18 vers Saint-Ciers-sur-Gironde et ensuite la D255 vers Blaye… David a besoin de carburant et, sans très bien savoir où nous en trouverons, je quitte le groupe avec lui et Pascal pour les mener vers une station Leclercq annoncée à quelques kilomètres à la sortie de Blaye mais en dehors du parcours… Nous ne ferons qu’une petite dizaine de kilomètres aller-retour pour retrouver l’itinéraire mais nous avons perdu le groupe de Fabrice… On les retrouvera au point suivant qui est annoncé à une petite trentaine de kilomètres plus au sud, sur le parking du Mac Donald de Saint-André-de-Cubzac. Nous y retrouvons d’ailleurs les Los qui nous avaient entretemps devancés.

Nous repartons avec Fabrice et la suite du parcours continue de nous emmener dans les vignes, mais cette fois en direction de l’est, vers Périgueux et ensuite vers le nord et Angoulême. La température est relativement douce mais il a déjà plu à certains endroits et la prudence est de mise alors que nous traversons bon nombre de routes de campagne ; les vendanges n’ont pas encore été faites, en tous cas pas partout, et les routes sont malgré tout encore assez propres ; suite à une hésitation, nous quittons l’itinéraire et « surprise » lorsque nous voyons arriver de notre droite le groupe des Los emmené par Ales qui est chaud patate et qui a apparemment envie d’être devant Fabrice… Nous les suivons donc pendant quelques kilomètres, le temps d’arriver à un nouveau contrôle-surprise… Pointage éclair et nous revoilà repartis sans traîner. Il pleut à nouveau mais rien de grave et nous rejoignons ainsi le contrôle suivant qui se situe sur le parking d’un complexe pompe/restaurant où il est prévu de prendre le repas du soir… Ouf, il est environ 19.30’ et l’on nous informe que le point de contrôle ouvre officiellement ses portes à 21.30’… Il va donc falloir attendre. Qu’à cela ne tienne, nous prenons un verre, nous discutons avec d’autres participants et à 20.30’ nous passons à table. Nous n’avons pas l’habitude de manger beaucoup sur ce type d’épreuve et Fabrice et moi faisons l’impasse en nous contentant de la petite entrée. Et oui, le menu prévoit entrée, plat et dessert… ! Lorsque la nuit tombe, les averses tombent aussi et il pleut à torrent lorsque nous recevons le roadbook pour le parcours suivant… Direction la pompe à essence, non pas pour faire le plein qui a déjà été fait, mais pour se protéger de la pluie sous la toiture du bâtiment… Allez hop, roadbook installé et nous voilà repartis… sans David et Pascal… Que font-ils ? Nous attendons un peu avant de quitter le parking… Ils n’arrivent pas et nous nous lançons ; il ne pleut presque plus mais la route est détrempée et maintenant il fait nuit. Le début du parcours est un peu plus lent, le temps pour David de nous rejoindre. Nous apprendrons plus tard que Pascal, souffrant de douleurs aux mains, a préféré ralentir un peu et a rejoint un autre groupe. La nuit va se dérouler plutôt au sec, nous allons traverser des forêts et on nous a dit d’être très vigilants pour éviter le gibier très présent tout au long du parcours… Prudence donc mais finalement nous n’en verrons pas un seul.

Petit déjeuner prévu vers 6.30’ dans un petit village et là encore nous arrivons un peu trop tôt… Le cafetier vient d’ouvrir son établissement et le café n’est pas prêt … Une heure avant cela, nous avions passé un contrôle-surprise au cours duquel l’un des organisateurs nous avait reproché notre rythme… « Cela ne va pas du tout, … Il faudra qu’on en parle ! » crie-t-il à mon attention… « Soyez prudents les gars ! », me dit-il au moment de quitter le parking … Je parle de cela avec Fabrice et nous craignons que nous soyons disqualifiés, le règlement annoncé n’autorisant pas les excès de vitesse… « On verra bien » me dit Fa… « On est venu ici pour s’amuser et on s’amuse ! ». Nous prenons enfin ce petit café tant attendu et les autres participants commencent à arriver, tout comme la pluie. Nous essuyons à nouveau une forte averse mais au moment de repartir, la pluie a presque cessé. Nous roulons en direction de l’île de Ré et nous empruntons le viaduc qui traverse la mer en hauteur et qui donne une très belle vue sur le port de La Rochelle. Petite balade sur l’île, toujours sous une petite pluie, et retour vers La Rochelle. Nous devons rentrer vers la concession Harley-Davidson, point final annoncé du rallye. Le jour se levait lorsque nous quittions Ré et il fait bien clair lorsque nous atteignons notre objectif final. Tiens donc ! … Nous ne nous sommes jamais fait dépasser mais il y a déjà quelques motos sur le parking… Des français de la région. Soit on s’en fout !

Nous avons bien roulé, Choupette a parfois été un peu secouée derrière Fabrice, Cody et Dadito ont parfaitement suivi sans aucun souci et David, pour qui c’était une grande première, n’en revient pas encore d’avoir suivi avec autant d’efficacité le rythme soutenu de Fabrice et ne peut cacher son émotion… Bravo Sid, tu as été parfait ! Après contrôle des kilomètres parcourus, nous recevons le (petit) pin’s, récompense ultime pour couronner l’exploit d’avoir parcouru les 500 miles en moins de 24 heures. Nous savourons le plaisir de quelques viennoiseries offertes par les organisateurs tout en attendant les Los qui nous rejoignent quelques minutes plus tard. Félicitations, embrassades et photo de groupe avec le drapeau du Chapter… Nous avons encore une fois vécu de grands moments d’émotion, d’amitié et d’entraide.

Yes ! Un de plus au palmarès des frères du Mons Chapter et des Friends… Y en aura d’autres et certainement les 500 miles d’Anvers dans un mois ; nous y sommes (presque) tous déjà inscrits !

Tout le monde étant finalement bien rentré, le groupe se sépare et chacun rentre vers son logement ; certains se verront à La Rochelle ce soir pour un dernier dîner avant de se quitter. Demain tout le monde reprend la route, la plupart directement vers la Belgique, d’autres resteront encore un jour en France pour finaliser ce merveilleux weekend… Mais ça, c’est une autre histoire…

Michel « The Historian » – sept 2019


Michel Hannaert – Mons Chapter Hainaut Belgium – Historian – 00.32(0)473.76.60.59 – historian.officer@monschapter.be

Related posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sign up for updates

NEWSLETTER

ADDRESS

Rue de la Poire d’Or 23

7033 Mons

PHONE

+32 65 39 48 20

EMAIL US

webmaster@monschapter.be

FOLLOW US

Copyright © 2019 Bikers Club. All Rights Reserved.

X
To top