London city trip du 8 au 10 décembre 2023

Nos amis du Hogsback Chapter ont eu la bonne idée de nous proposer une visite de Londres dans le cadre
des marchés de Noël, initiative appréciée par quelques membres qui se sont inscrits très rapidement, les
places disponibles étant limitées pour faciliter l’organisation du voyage.
Inscriptions faites rapidement mais plusieurs démarches obligatoires à lancer au plus vite et notamment
pour certains, la demande d’un passeport ; et oui, c’est l’Europe après le Brexit et il faut s’y faire. Ensuite,
organiser le voyage via le Channel et pour cela aussi des démarches à faire dans les temps, achat des titres
de transport avec les n° d’immatriculation des véhicules et les n° de passeport. Tout cela est fait dans les
règles et nous voilà arrivés au matin du départ. Vendredi 8 décembre, rendez-vous à 9.00 à la concession,
deux voitures partent ensemble vers Calais avec une étape à Tournai Froyennes pour rejoindre le troisième
véhicule. Nous serons 18 membres à participer à cette escapade en terre britannique, le temps d’un
weekend. Le programme nous a été communiqué quelques jours plus tôt et nous découvrons avec plaisir
que nos amis anglais nous ont préparé un programme « aux petits oignons » pour toute la durée de notre
séjour. Le voyage se déroule tranquillement et les contrôles douaniers se passent sans accroc, à l’exception
de la douanière anglaise qui n’a pas dédaigné tendre le bras pour prendre nos passeports, ce qui nous a
obligé à manœuvrer la voiture pour se rapprocher de la guérite… Pas sympa !
Notre arrivée à Guildford, localité où se situe la concession H-D et le siège du Hogsback Chapter, est prévue
en début d’après-midi. Timing bien respecté et nous arrivons à l’Holliday Inn, charmant établissement situé
en dehors de la ville ; toutes les chambres ne sont pas encore prêtes ce qui nous permet de prendre le
premier verre du weekend au bar de l’hôtel ; pour la plupart d’entre nous, ce sera une chope de la célèbre
Guinness, servie comme il se doit en deux phases pour obtenir une jolie couronne de mousse…
Tout le monde étant installé, il est temps de reprendre la route pour se rendre à Guildford où nous avons
prévu une petite visite du centre-ville. Pas simple de se garer, les parkings sont exclusivement réservés et
nous tournons un peu avant de trouver des emplacements disponibles. L’endroit où nous sommes est
encore très animé bien que la fin d’après-midi soit proche. Le démontage des petites échoppes de rue a
déjà commencé mais les commerces sont encore ouverts et Cid commence ses achats de Noël… Il est très
organisé et a fait une liste des personnes pour lesquelles il doit ramener un petit cadeau. Nous visitons de
jolies petites boutiques et nous déambulons ainsi pendant une bonne heure. En réalité il n’est encore que
17.30’ mais il fait déjà nuit ! Nos amis du Hogsback nous ont donné rendez-vous vers 18.30’ à l’hôtel pour
nous emmener en minibus à la concession H-D ; nous rentrons pour nous préparer, le port des couleurs et
des vêtements de la marque sont de rigueur puisque nous représentons le Mons Chapter. Nous sommes
invités à participer dans un premier temps à l’apéro du début de soirée qui nous est offert ; nous prenons le
temps de visiter la concession et plus spécifiquement la boutique de vêtements et de cadeaux où les cartes
de crédit sont déjà bien mises à contribution… C’est bientôt Noël ! Dans un second temps, nous allons
participer à leur soirée de club au cours de laquelle plusieurs passations de pouvoir sont prévues et
notamment celle qui concerne leur Directeur.

Majax sera également mis à l’honneur au cours de la réunion puisqu’il est membre du Hogsback et
responsable de la délégation du MCHB, il recevra à cette occasion un énorme panier gourmand. Nous
sommes également invités à participer à leur repas qui se décline sous forme d’un buffet de sandwiches et
de petits fours. La soirée s’achève lorsque les passations de pouvoir et les différentes interventions des
Officers sont terminées et nous pensons doucement à prendre congé ; la journée a été longue et demain
nous visiterons Londres… Un peu de repos s’impose, ce qui n’empêche pas de prendre un dernier verre au
bar de l’hôtel ; Guismo et son groupe ont opté pour un petit repas en ville avant de rentrer et ils nous
rejoindront plus tard.
Le programme de la journée du samedi est lourd et nous devons nous rendre en train à Londres. Le départ
pour la gare est prévu vers 8.00’ et donc il va falloir se lever tôt comme en semaine si on veut profiter du
petit déjeuner… Cela en vaut bien la peine, le breakfast à l’anglaise est authentique et rien ne manque, il y
les saucisses, le bacon, les œufs, les beignets de pomme de terre, les baked beans en sauce tomate et aussi
les champignons de Paris ! Tout est parfait, mais il ne faut pas tarder à se mettre en route, il faut quelques
minutes pour nous rendre en voiture à la gare de Guildford. Il pleut bien et il fait plutôt frais, il va falloir
bien gérer la journée que nous allons passer en grande partie en extérieur. Nous voilà partis, le train est à
l’heure et assez confortable, il y a des places assises en suffisance pour accueillir tout notre groupe ; nous
roulons une grosse demi-heure et arrivons à notre destination où nous avons rendez-vous avec David ; il
sera notre guide pour nous emmener à Chelsea où nous sommes attendus pour une visite guidée de la
concession H-D Warr’s, qui est la plus ancienne d’Europe et qui fêtera ses 100 ans en 2024. Nous
changeons de train et prenons un genre de RER et nous faisons la rencontre fortuite d’un supporter de club
de football, complètement ivre, en tous cas il en a tout l’air… Il a une grosse voix rauque et il chante à tuetête une espèce de chant de supporter que nous entamons avec lui pour le titiller un peu… Il porte une
boîte de bouteilles de Stella dont il a à priori déjà bien abusé mais malgré tout, il continue à siroper la
bouteille qu’il tient à la main… Pas de chance pour moi, il s’installe en face de moi et continue à chanter en
me prenant à parti… Apparemment, il apprécie mon bouc blanc et me l’attrape en me disant des choses
incompréhensibles ; j’ai horreur de cela et je tente de le repousser, ce qui fait bien rire les membres de
notre groupe ; notre guide David ne semble pas trop apprécier ce comportement et semble un peu agacé…
Après quelques minutes, nous descendons du train (ouf !) et marchons en direction de la concession. David
est grand et marche à grandes enjambées, comme s’il était pressé et très vite notre groupe s’étire tant il
est difficile de le suivre ; c’est sans doute la pluie battante qui le pousse à se dépêcher mais son rythme est
un peu trop élevé. Nous arrivons chez Warr’s et découvrons, au cœur d’un quartier résidentiel garni de
jolies petites maisons typiques, une impressionnante façade de briques rouges avec de belles devantures et
une large entrée vitrée sur laquelle un énorme « W » doré fait fièrement office de poignée de porte…
L’endroit est chic et chaleureux, et on s’y sent bien ; je profite de cette ambiance détendue et je m’installe
dans le confortable fauteuil de cuir disposé en face d’une H-D modèle F de 1915, une des nombreuses
pièces de collection qui sont exposées dans la concession.
Nous découvrons à l’étage la boutique où nous passons un peu de temps pour continuer nos achats des
cadeaux de fin d’année. Le boss nous accueille ensuite officiellement et nous propose de faire une visite
guidée des lieux avec, en première partie celle de l’atelier. Il y a peu de motos en travaux mais nous avons
la primeur de découvrir une Street Bob spéciale « 100th anniversary » qui a été créée pour l’occasion et qui
sera vendue en série limitée, couleur rouge anglais, selle de cuir brun patiné, échappement fishtail black,
jantes dorées, marquage « Warr’s 100th » sur le carter primaire, n° de série…, tout est parfait pour donner
à ce modèle l’exclusivité qu’il mérite. Nous sommes ensuite emmenés dans les étages et nous découvrons
des anciens moteurs en état de marche, des roues, des pneus et toute une série d’accessoires témoins de
l’intense activité mais surtout de toutes les histoires qu’a vécu cette concession centenaire. J’apprends à
cette occasion que la « Motor Company » tient son nom du fait que les moteurs étaient conçus dans un premier temps pour faire fonctionner des pompes ou tout autre mécanisme industriel, avant d’être placés
dans des châssis pour en faire des motos… Very interesting ! Fin de la visite au 3ème étage, sur la plateforme
extérieure, où il y a des motos sous bâche, un stock de vieux pneus, … Cet endroit sert très probablement
aussi pour l’organisation de soirées « on the roof » lorsque la météo le permet ; la vue est assez sympa, on
peut apercevoir le stade du célèbre club de foot de Chelsea, mais aussi le palais de Buckingham qui se
trouve à l’extrémité de la King’s road, célèbre route qui passe devant la concession et qui est le chemin
qu’empruntait jadis le Roi pour se rendre à son palais…
H-D Warr’s fût donc une visite très intéressante et il est près de 11.00 lorsque nous quittons les lieux,
objectif prendre le métro pour se diriger vers le centre de Londres. Nous traversons à pied quelques ruelles
typiques de l’architecture de Chelsea qui fût au 19ème siècle le quartier des artistes ; toutes les maisons sont
assez semblables, de style géorgien, avec devant l’entrée un petit carré de plantations bordé de gardecorps métallique, quelques marches menant à la porte, … Tout cela est très joli et cette architecture donne
un air paisible et reposant au quartier malgré que nous soyons au cœur de la ville.
Nous arrivons au métro pour nous rendre à la station Westminster où nous entamerons la visite du centre de
Londres. Petit trajet d’une vingtaine de minutes pour arriver à destination et, dès la sortie du métro, c’est la
pleine effervescence… Nous arrivons au pied de Big Ben, il est 12.07’ précise ! Les trottoirs sont bondés de
touristes et il est difficile de se déplacer, nous risquons de nous perdre dans cette foule ; nous devons nous
retrouver de l’autre côté de la Tamise en empruntant le Westminster Bridge sur lequel des calèches
déboulent à vive allure, genre course de trot attelé et nous nous arrêtons un instant pour assister à ce
spectacle étrange autant qu’impressionnant ; nous devons prendre le bus touristique pour une visite guidée,
Majax a acheté les billets à l’avance et nous embarquons à l’étage extérieur d’un bus double deck,… Il ne
pleut plus heureusement mais les sièges sont bien mouillés et nous aurons les fesses humides tout au long
du trajet… Nous allons visiter différents quartiers de la ville et, après l’abbaye de Westminster, nous allons
vers le riche quartier commerçant de Brompton road où se situent les boutiques de luxe et notamment le
célèbre supermarché Harrods… Nous allons ensuite vers Hyde Park, que nous contournons par l’ouest pour
aller vers le quartier de Nothing Hill, ensuite Paddington et son très réputé St. Mary’s Hospital ; retour vers le
centre et nous quittons le bus au niveau de Marble Arch pour poursuivre à pied. Nous sommes restés assis à
l’étage du bus pendant une bonne heure, exposés au vent et les fesses humides, nous avons froid et nous
aspirons tous à une place assise au chaud avec quelques chose à boire ou à manger. Le groupe se sépare, en
ayant pris soin de scanner le QR code du billet au cas où certains souhaiteraient réembarquer à bord d’un
autre bus pour poursuivre la visite guidée. Nous avons dans l’idée de déguster un « Fish & Chips » et Sally et
son homme, qui sont nos guides pour l’après-midi, nous emmènent vers un célèbre restaurant réputé pour
ce plat typique… Il y a une énorme file d’attente et il faudra beaucoup trop de temps pour y entrer, en
conséquence nous décidons de poursuivre notre marche en direction d’Oxford Street, importante artère
commerçante dans laquelle nous espérons trouver de quoi nous restaurer un peu… Peine perdue, tout est
bondé et nous sommes 12 à chercher refuge au chaud. Pas d’autre option que de nous séparer. Alain et
Patrick décident de prendre place au O’Neill’s Pub où il reste deux places assises. Les autres tentent une
incursion au Starbucks mais là aussi il y a foule. Lysiane et moi décidons, sous les conseils de Sally, de nous
engager dans Carnaby Street, petite rue sympa mais tout aussi bondée… Nous cherchons en vain une
terrasse mais là aussi tout est plein. Par chance, nous empruntons une ruelle perpendiculaire et trouvons un
petit resto de cuisine latino ; sans trop hésiter, nous y prenons place. Cid nous rejoint et nous pouvons enfin
nous poser un peu… Petit hamburger façon mexicaine, petit vin blanc… là on est bien ! Nous y restons une
quarantaine de minutes, le temps que Sally et son homme nous rejoignent, ils ont trouvé un pub à proximité
et se sont également reposés un peu. Nous avons envie de poursuivre la visite par des quartiers populaires et
Sally nous emmène vers Soho puis Chinatown … Ambiance de fête totale partout dans les rues, il y a toujours
beaucoup de monde mais on arrive à déambuler tout en découvrant les boutiques. Nous avons rendez-vous
vers 18.30’ avec le reste du groupe à Piccadilly Circus et nous arrivons dans les temps. Nous décidons de

visiter le Hard Rock Café situé sur Coventry Street, et j’appelle Majax pour savoir où ils en sont. Ils arrivent
quelques minutes plus tard, accompagnés du reste du groupe, et décident aussi d’entrer dans la célèbre
enseigne. Nous sommes au complet et décidons de marcher plutôt que de prendre le bus pour nous rendre
au marché de Noël et ensuite à la gare de Waterloo où nous devons prendre le train du retour. Il y a une
trentaine de minutes de marche mais par des artères moins commerçantes et il sera donc plus aisé de nous
déplacer parmi les autres passants. Nous croisons une japonaise en costume de geisha et Cid insiste pour que
l’on fasse une photo de lui en compagnie de la belle dame. Nous traversons à nouveau la Tamise au niveau
du Golden Jubilee Bridges ; il fait nuit et les lumières de la ville et la couronne rose de la grande roue se
reflètent dans l’eau sombre du fleuve, de quoi prendre quelques belles photos. Nous arrivons au marché de
Noël qui est installé le long de l’eau, sous le pont et ce sera pour certains d’entre nous l’occasion d’un petit
vin chaud tandis que pour les autres ce sera directement le retour vers la gare. Notre point de rendez-vous
sera le Brewdog, immense pub où nous terminerons la soirée avant de reprendre le train vers
Guildford. L’ambiance du samedi soir est à son comble, il y a une foule hétéroclite de jeunes un peu déjantés,
de cadres dynamiques élégants et bien sapés, de belles jeunes femmes plutôt sexy, bien au goût de Cid (et
pas que !), de la bonne musique, bref tout ce qu’il faut pour faire la fête. Nous avons réussi à trouver deux
grandes tables où nous pouvons nous installer tous ensemble et en compagnie des deux amis du Hogsback
qui nous ont rejoint pour finir la soirée. Les anglais ont l’habitude de boire et les tournées se succèdent sans
arrêt, avec en apothéose, la girafe de bière qui contient quelques litres et qui sera posée au bord de la table
pour que Majax puisse, en s’allongeant sur le banc, se faire servir directement dans la bouche. Sally est tout à
la fête et moins stressée que lors des déambulations dans les rues bondées et elle se lâche un peu… Nous
passons un excellent moment mais il faut penser à prendre le train. Nous quittons l’étage par l‘escalier, ce
qui est à priori le chemin classique tandis que Cid et Majax décident d’emprunter le tobogan ! Une dernière
occasion de profiter de l’originalité de l’endroit… Très belle découverte pour une très belle soirée.
Nous sommes tout à côté de la gare et très vite nous arrivons aux quais d’embarquement, le temps
d’acheter et de distribuer les billets à chacun des membres du groupe et nous passons le contrôle
rapidement car le train est déjà en gare et prêt à partir. Nous nous précipitons à bord et constatons qu’il n’y
a aucune place assise… Nous avançons tant que possible mais effectivement tout est complet et c’est
debout dans l’allée centrale que nous allons parcourir la distance qui nous sépare de notre destination. Il y
a peu d’arrêt et donc le trajet se déroule assez rapidement. Nous avons un moment d’hésitation lorsque à
priori personne n’a vu monter Alain et Patrick… Sont-ils à bord ou pas ? Etaient-ils bien sur le quai avant le
départ ? Quelques minutes plus tard, nous recevons un message de Patrick sur le groupe Messenger qui
annonce que le camarguais a eu un souci avec son billet et qu’il n’a pas pu franchir le contrôle à temps… Ils
vont donc prendre le train suivant à 23.25’ mais là un nouveau souci majeur… Il n’y a pas de conducteur et
le train ne peut pas partir 풤풥풢풦풧풣 ! Finalement, il sera 1.08’ lorsque nous recevrons le dernier message de
Patrick annonçant qu’ils quittent le parking de la gare de Guildford et qu’ils seront bientôt rentrés.
Pour ma part, je me suis couché dès mon arrivée à l’hôtel mais Majax et Cid les ont attendus au bar.
Quelle journée… ! Merci à Majax et Vanessa pour l’organisation parfaite et merci à tous les membres du
groupe pour les bons moments que nous avons partagés
Demain, nous rentrons en Belgique mais une surprise nous attend pour la matinée…

Michel « The Historian » – Décembre 2023

Related posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sign up for updates

NEWSLETTER

ADDRESS

Rue de la Poire d’Or 23

7033 Mons

PHONE

+32 65 39 48 20

EMAIL US

webmaster@monschapter.be

FOLLOW US

Copyright © 2019 Bikers Club. All Rights Reserved.

X
To top